Pensez à commenter & à partager les articles qui vous ont plus


La Mort de toutes les quêtes

Juillet 2018 est sous l’influence de l’arcane VIIII. Avec la Justice nous avions une balance et un glaive. L’Hermite lui nous éclaire de sa lanterne, nous soutien avec le bâton du pèlerin. Il est prêt à descendre dans les parties sombres de son chemin pour en extraire la quintessence. Oserons-nous voir avec sagesse ce parcours ? Oserons-nous nous dépouiller de tous les enseignants que la vie à mis sur notre route pour enfin être ce que nous sommes. De nombreux sages ont déjà inscrit leurs sillons, oserons-nous tracer le nôtre en que Fils ou Fille du vivant ? Nos deux jambes sont-elles assez solides pour qu’en jaillissent notre éternité ? Oserons-nous laisser mourir l’histoire, les histoires qui nous conduisent indubitablement à la mort. Oserons-nous revêtir la transparence ?

Nous entrons dans une fin de cycle. L’Hermite ne se leurre plus sur l’état du monde. Il sait qu’il est le reflet de son monde intérieur. Alors il entre dans l’immobilité pour faire le point devenant un méditant capable de silence pour suivre les mouvements de l’énergie dans le corps. Tous les aspects de l’ego sont voués à mourir à travers les réincarnations afin de retrouver notre vraie nature qui est de toute Éternité.

Il se détache pour offrir un regard de neutralité au moment du bilan sur les actions que nous avons mises en place dans la matière. L’Hermite est celui qui active notre terre intérieure.

 

Le nombre 9 est essentiel pour de nombreuses traditions. Il est en lien avec les neuf mois de grossesse, les 9 muses dans la tradition grecque, les neuf têtes de l’Hydre de Lerne dans le mythe d’Hercule, les 9 hiérarchies angéliques, les 9 béatitudes, le Christ meure à la neuvième heure et bien d’autres… Tout cela n’est pas dû au hasard. Nous entrons dans le profond mystère du chiffre neuf. Son graphisme comporte deux parties distinctes mais néanmoins reliées. La première partie du graphisme, le zéro symbolise le cycle de notre périple spirituel. Cette coupe, le Graal, nous enseigne que chaque esprit humain quitte un jour le plan spirituel sur lequel il séjournait à l’état de germe d’esprit inconscient. Il plonge alors dans les profondeurs de la Création. L’humain en tant que Bateleur, dans son évolution peut tout obtenir, pour son développement propre et pour l’enrichissement de l’ensemble de l’humanité.

 

Lorsque nous avons parcouru le chemin du Bateleur à l’ Hermite nous avons appris à nous connaître et à connaître les mécanismes de l’immense création. Sois nous avons une compréhension profonde des lois qui régissent notre univers, sois nous repartons dans la matrice pour explorer à nouveau la création. Ainsi se déroule la Vie, propulsée par la Force éternelle du Créateur, qui jamais ne permet l’arrêt du mouvement. Telle est la signification profonde du nombre 9. L’étymologie de Zéro cifron en arabe et zéfiro en italien signifie semence. Nous sommes une semence de l’esprit sain dans la matière.

Avec la Justice nous avons entrepris un examen de conscience. Suivant le chemin parcouru l’Hermite nous permet de continuer notre périple vers l’immortalité. Alors nous pourrons sortir de la roue des Karmas, du cycle de réincarnation passant à la seconde partie du lemniscate. Sinon la roue de la fortune nous renvoie dans le cycle de la réincarnation afin que " ignorance" devienne " connaissance".

 

Tout est en mouvement tout le temps cela nous demande d’être vigilent. Parfois nous dormons dans nos croyances engendrant une spirale descendante dans laquelle nous régressons (Involution).

 

La Foi est la conviction profonde de l’existence d’une intelligence supérieure dans tout ce que nous vivons quelle que soit l’étiquette que nous lui collons. L’Hermite nous conduit à cette maturité.

 

La présence du H dans son orthographe nous montre le chemin de l’ Éveil non pas dans à travers une compréhension intellectuelle mais bien dans l’essence que nous retirons individuellement de notre voyage sur Terre. Le H symbolise l’entrée de notre temple intérieur, de notre cathédrale, de la Jérusalem Céleste. C’est aussi la représentation visible de l’invisible. Notre intériorité est un livre d’images pour raconter simplement l’histoire divine. Nous n’avons pas besoin de savoir lire, juste d’être présent là ici et maintenant, sans fioriture ni apparat.

Que reste-t-il quand tout fout le camp ?

L’Hermite nous ouvre le chemin pour mourir à toutes les quêtes…. L'année dernière nous avions eu l'opportunité de faire ce même pas. Soyons reconnaissant d'avoir à nouveau l'occasion de franchir la porte des hommes. Qu'en ferons-nous ?

 

Merci à vous, rendez-vous le mois prochain pour découvrir le mouvement à travers la roue de Fortune. Sortirons-nous de ce cercle interminable des jeux de l'ego pour entrer dans la maitrise ? Créons un lien à travers les partages, les commentaires. Sans vous ce blog n'a pas d'existence.

 

Chaleureusement

 

Mireille

0 commentaires

La Justesse

L’arcane de la Justice s’invite en juin pour nous enseigner le 6ème principe de l’Univers : «Toute Cause a son Effet ; tout Effet à sa Cause, tout arrive Conformément à la Loi, la Chance n'est qu'un nom donné à cette Loi méconnue. Il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n'échappe à la Loi." LE KYBALION.

 

Ce principe relit la totalité des êtres par des liens invisibles. Ensemble nous devons apprendre à trouver l’équilibre. Nous sommes tous compagnons d’une réalité rêvée à laquelle nous devrons mourir. Notre enfant-moi fige et nous remplit de certitudes pour tellement de choses. L’état de paix nous atteste de la justesse de nos actes, de notre verbe. Sommes-nous vraiment serein? Le verbe juste s’exprime lorsque nous avons accueilli pleinement le principe féminin et masculin présentés par l’arcane VII Le Chariot. Le cavalier pour avancer devra apprendre à guider le couple de chevaux qui sont ses jambes. La cuisse symbolise l’énergie masculine, la hanche l’énergie féminine lorsque le flux énergétique circule librement nous sommes devenus adultes. Les deux chevaux ici se transforment en plateaux de balance. Nous avons à stabiliser nos énergies primaires les plus archaïques. 

La justice dans le tarot sur le troisième niveau de lecture ne fait plus allusion à une justice qui récompense le bien et punit le mal. Elle nous parle de notre arbre de vie, de notre colonne vertébrale. Nous avons à intégrer les deux pôles de la dualité, nos parties sombres et notre lumière pour être à nouveau la Paix.

 

La vie cherche à harmoniser les deux plateaux de la balance nous guidant souvent vers des crises salutaires. Les événements extérieurs nous forcent en quelque sorte à franchir cette étape cruciale de rééquilibrage. Nous oublions souvent que nous nous mettons au monde à travers le verbe. Regarder le cou du personnage, il y a comme des mains autour de sa gorge. Notre expression si nous ne sommes pas vigilent peut à tout moment nous étrangler. Les 4 traits de chaque côté font aussi référence au double carré, le huit qui symbolise aussi le passage à l’éternité lorsqu’il est couché en lemniscate. Nous entrons dans une stabilité incarnée sur le plan manifesté et non manifesté. Cet arcane symbolise alors l’accomplissement.

 

Nos mots enfantent le monde que nous vivons. Et nos pensées sont à l’origine de nos créations. C’est parce que nous ne sommes plus justes intérieurement qu’il y a tant de violences extérieures. La question posée par la Justice est relié à la relation que nous avons avec notre création. Elle illustre aussi le Livre des Morts de l’Égypte antique. La pesée de l’Âme contre le poids d’une plume est l’examen de conscience que chacun fait pour sortir du cycle des réincarnations.

 

La Justice représente alors la somme de nos choix de nos actions. Elle prépare le terrain pour déterminer le côté de l’Hermite que nous allons expérimenter à la prochaine étape : le chemin éclairé ou le sombre.

 

La Justice appelle à la prise de conscience, et nous invite à la justesse envers nous-m’aime. Nous aurons l’occasion d’exprimer ce mois nos limites pour apprendre à nous donner réellement ? La couleur violette dans le tarot est rare, et c’est sur la lame VIII qu’elle est la plus étendue. Cet examen de conscience nous permettra lorsque nous en seront à la roue de fortune de changer de vibration pour entrer sur une voie spirituelle plus avancée. 

Nous avons tous les outils pour trancher ce que nous ne voulons plus, pour mesurer les conséquences de nos actions sur le plan humain et divin. Nous pouvons nous installer sur le trône en étant roi, en reine ou en juge.

 

Que souhaitons-nous pour notre vie ? Une justice qui sanctionne ou de la justesse ?

 

A tout moment nous avons l’opportunité de réparer nos inaccomplis, d’accéder à la liberté, en ce qui me concerne être en paix avec tout ce que la vie me propose. Cela demande un effort constant de revenir au centre, d’aimer vraiment sans attachement, de mourir à l’illusion individuelle et collective. Pour recevoir le message d’Unité présent sur cet arcane nous avons à descendre plus profondément en nous. Seule la Vérité nous rendra libre. La Vérité et accueil de la réalité révèlera notre altérité.

 

Tout le monde devra franchir ce seuil en son temps.

 

Merci de votre fidélité, les commentaires enrichissent l’échange et permettent sur internet de créer du lien. Facebook est un outil qui bien utilisé peut servir la vie. Les partages sont aussi les bienvenus. Pour un rendez-vous en directe ou par skype me contacter en message privé. Je vous souhaite à tous une excellente journée.

 

Coeurdialement

 

Mireille

0 commentaires

L'union du féminin & du masculin

Mai est un mois particulier. Il est introduit par le portail énergétique du Wézak et empreint de l'énergie de l’ascension du Christ en nous. Nous allons entrer en relation profonde avec l’énergie masculine et féminine. Ce qui nous amène à nous interroger sur notre manière de prendre soin et de prendre en charge notre vie.

 

Historiquement le chariot est l’arcane qui a conduit l’église a brûlé le Tarot. Son iconographie porte la sagesse de l’Egypte ancienne, des travaux d’Hermès Trismégiste. Le "trois fois Grand" propose une manière bien différente d’appréhender le principe masculin et féminin que la vision du Jardin d’Eden.

 

Les codes de cet arcane nous apprend que le but de la vie est de maîtriser le pôle masculin et le pôle féminin. 

Comme nous ne pouvons dissocier les arcanes les uns des autres, le chariot approfondit les thèmes vu dans les lames précédentes. Les réponses à nos questionnements se trouvent à la fois dans la maîtrise de la matérialité et des plaisirs terrestres. Cela fait référence à l’Empereur, à la femme de gauche dans l’Amoureux et à la fois à la spiritualité offerte par le Pape et la femme de droite sur l’arcane VI.

 

Nous devons découvrir à travers l’introspection pourquoi selon le Tarot il n’y a pas à choisir entre une ou l’autre de ces polarités mais que nous avons à les unifier.  Les symboles se révèlent dans les deux masques sur les épaules du chevalier. Celui de gauche représente le féminin, celui de droite le masculin. Toute la carte parle de la maîtrise des énergies masculine et féminine à travers le symbolisme des boules bleues et le rouge qui relient la structure du char sur les poteaux, le cheval, et la jument. 

La symbolique du char nous vient de l’inspiration de Platon. Il compara l’Âme à un cocher menant un cheval spirituel et un cheval matériel. Le conducteur avait pour mission de maintenir les deux chevaux dans une même direction alors qu’ils semblent partir dans des sens opposés.

 

Grâce à la force de sa volonté,  l’Âme les ramène dans le droit chemin afin d’arriver à bon port.

Le chariot illustre l’âme parvenue à cette maîtrise. L’êtreté est la force tranquille qui est capable par sa seule présence d'unifier la matérialité et la spiritualité.   Il y a la notion d’effort car nous savons bien que le dépouillement de la personnalité n’est pas de tout repos. Nous avons à maintenir une vigilance à ni fuir, ni lutter face à la réalité. Au début ces pôles sont comme deux aimants qui se repoussent et pour lesquels nous apposons une pression pour les maintenir ensemble. Sans un effort spirituel, la matérialité nous assujettit à l’excitation, à entrer dans le jeu de la dualité. En même temps être juste dans la spiritualité pourrait nous faire tomber dans des enfermements, des zones virtuelles dans lequel notre corps n’est plus nourri. Le chariot nous enseigne la constance. 

C’est dans l’apprentissage de la maîtrise des différents aspects de la personnalité que débute la réelle fusion de ces deux énergies en nous.  C’est la première étape spirituelle pour transformer les métaux en or alchimique.

 

Maintenant notre personnage est en route, son envie d’avoir envie ouvre la porte de la "Voie du Milieu". Cet enseignement partage le chemin de l’âme dans lequel  nous apprenons la neutralité face à ce qui semble s’opposer. Nous avons à maintenir un juste équilibre entre nos aspirations et nos besoins.

Hermès Trismégiste nous enseigne qu’il y a un genre en toute chose; Tout a ses Principes Masculin et Féminin; le genre se manifeste sur tous les plans. " Extrait du Kybalion.

 

Il existe une énergie féminine et une énergie masculine en toute chose. Sur le plan physique, nous parlerons de sexe, mais ces principes sont aussi constamment en action sur les plans mental et spirituel. Aucune création physique, mentale ou spirituelle n'est possible sans lui.

 

Le genre dans la science initiatique diffère du sens unique mâle et femelle.  Le mot genre dérive d’une racine latine signifiant engendrer, procréer, faire naître, créer, produire. 

Dans le yin & yang, les points noir et blanc dans la forme blanche et noire expliquent ce principe. Nous sommes 2 couples énergétiques, soit quatre énergies inter-mêlées, c'est-à-dire que nous soyons homme ou femme, en nous vit un mâle et une femelle dans le féminin ainsi qu'un mâle et une femelle dans le masculin.

 

Le Principe Féminin tend constamment à recevoir des impressions, tandis que le Principe Masculin tend à les donner et à les exprimer.

 

Le Principe Féminin engendre des pensées, des idées nouvelles, il est l’'imagination.

 

Le Principe Masculin est la "Volonté", dans ses diverses phases.

 

Le Principe Masculin d’une personne est un émetteur, plus ou moins puissant selon le taux vibratoire et la volonté de celui qui le projette. 

 

Malheureusement, chez la grande majorité des gens, le Principe Masculin est paresseux, la quantité de Pouvoir de Volonté est trop faible. Notre société en est le triste résultat: quelques leaders et beaucoup de suiveurs. Notre ignorance nous rend manipulables. 

 

Le Genre Mental se manifeste autour de nous à toute heure de notre vie. Les personnes ayant un fort magnétisme sont capables d’utiliser ce Principe Masculin pour imprimer leurs idées chez d’autres personnes. L' acteur, qui fait pleurer, rire ou crier les spectateurs à volonté, se sert de ce Principe. Le magnétisme, l'influence personnelle, la fascination viennent aussi de ce principe.

Je vous invite simplement à vous remémorer une scène dans laquelle vous et un tiers étaient en divergence d’opinions. Et d’observer sincèrement votre manière de communiquer l'un avec l’autre. Si vous avez des enfants c’est encore plus flagrant. Êtes-vous dans l’exigence, l’ordre ou parvenez-vous à vous relier aux besoins d'autrui. Lorsque nous parvenons à nous relier l'un à l’autre sans sacrifier ce qui nous tient à cœur, alors nous sommes dans la maîtrise de ces deux énergies, du moins pour ce temps donné.  Cela demande beaucoup de pratique.

 

Le mois prochain nous allons voir dans la symbolique de la Justice cette phase d’apprenti-sage.

 

Merci de votre fidélité. Si cet article vous a plu, je vous invite à le partager, à le commenter. Votre expérience est précieuse et peut contribuer à libérer d’autres personnes. Mon rôle est celui d'une sage-femme qui accompagne le mouvement de la vie en vous, quelle que soit la forme dans laquelle ce vivant s'exprime. Accueillir vos limites vous permettra de dissoudre la souffrance. C'est un dépouillement qui émerge d'une recherche de vérité. Pour toute personne désireuse d’entreprendre ce voyage intérieur je consulte aussi par skype.

 

Gratitude

Mireille

0 commentaires

"L'ENFER ME MENT"

Avril 2018 est sous le joug de l’Amoureux, la lame VI du tarot de Marseille. Elle est introduite par le Pape (voir article du mois précédent).

Sa Sainteté nous a interrogés sur les valeurs que nous souhaitions apporter à notre humanité. Il nous a montré tous les endroits dans lesquels nous avions encore de la rigidité.

Mais qu’allons-nous faire des informations recueillies? Nous sommes maintenant des ignorants savants pour ceux qui auront osé le voyage du Pape.

Une sélection s’impose à cette étape du chemin de l’Âme. Le non choix reste une acceptation dans laquelle nous sommes condamnés à subir.

 

Allons-nous prendre la responsabilité de nos actions et en assumer les conséquences: serons-nous objet ou sujet de notre vie ?

L’iconographie de la carte est la manifestation du théâtre des relations humaines. Une femme mature à gauche, et une jeune femme sur la droite font parties du jeu, comme le jeune homme, le cupidon devant la lune et le soleil. Chacun de ces personnages ou entités peut jouer plusieurs rôles. Femme, mère, maîtresse, fils, amant, amoureux, cupidon, ange, soleil blanc, lune & soleil etc... Les règles picturales du tarot nous enseignent que la droite est la représentation du futur, la gauche celle du passé, le haut celle de l’intangible, le bas le plan terrestre et au centre le moment présent qui contient la totalité.   

 

Il est aussi important de connaître les codes picturaux de l’époque de la Renaissance pour saisir le sens caché de cet arcane. Par exemple la coiffe de feuilles du personnage de gauche désigne une femme active sexuellement, sa main tend vers le sexe de l’Amoureux…. La jeune fille à droite est vierge, sa virginité est révélée par la couronne de fleurs. A l’époque les fleurs d’églantier dépeignent la pureté, d'ailleurs sa main est posée sur le cœur du jeune homme. Selon notre histoire nous encenserons cette image de diverses étiquettes : la quête de la vertu contre la quête des plaisirs terrestres, la fusion du principe masculin et féminin sur le plan manifesté, la libération des polarités, les relations humaines… . Mais quel est le message de l’Amoureux? Il nous dit: "Cesses d’imaginer ce qui te plait et comment à accomplir ce que tu aimes". Beaucoup s’arrêtent au plan horizontal en oubliant le plan vertical ou inversement alors qu'il y a différents niveaux de lecture. Les polarités sont des demis-vérités.

Ces 3 plans nous invitent à découvrir lequel nous préoccupent ici et maintenant. Est-ce le plan physique avec la femme mature, le plan de l’Âme avec la jeune vierge ou bien le plan de l’Esprit  avec le  cupidon ? Quelle réalité allez-vous créer ? Vous seul pouvez répondre. L’ange attend votre choix pour lancer sa flèche. La tournure des évènements dépend de la vibration du corps de rencontre. Dans l’arrière-plan, nous y découvrons un soleil & une lune l’un dans l’autre. Sur le plan de l’Esprit, ce symbole délivre une information primordiale, l’androgynie de l'Êtreté sur le plan atmique.

 

Mais qu’est-ce que le corps de rencontre ?

Le corps de rencontre est la somme des vibrations émanant de nos corps du bas à savoir, le corps physique-éthérique, le corps astral et le corps mental. Lorsque nous sommes identifiés à la personnalité, nous sommes à demi éveillés comme lorsque nous sommes dans la nostalgie de l’unité nous ne sommes pas pleinement incarnés.

 

Le principe de correspondance nous enseigne que "Tout ce qui est en haut et comme Tout ce qui est bas", que l’extérieur correspond à notre intériorité. Nous avons bien intellectualisé tout ça, mais qu’en est-il dans notre réalité ?

L’Amoureux nous questionne sur comment nous avons intégré le manque dans notre vie. Sommes-nous l’objet ou le sujet de notre existence ? Cela demande d’aller regarder les croyances auxquelles nous donnons encore de la force. Le corps de rencontre est relié à notre féminin qui est une énergie de creux, comme une coupe accueillant le vivant. Si cette coupe est déjà pleine nous ne pourrons pas nous renouveler que nous soyons homme ou femme. Nous resterons attachés au passé et notre avenir sera inchangé. Nous entrons aussi dans les deux dimensions de l’énergie masculine de jouissance. Une sera plus organique, orgasmique : l’Empereur goûte aux plaisirs à travers les sens, et l’autre sera plus subtile, laissant de côté l’excitation mentale, juste la jouissance inhérente à notre nature véritable via la spiritualité du Pape. Nos choix ont une conséquence dans notre réalité, "Tout " est cause et effet 6ème principe de l’Univers.

Chaque détail est important comme le symbole de l’équerre dans le pied de l’Amoureux à droite de l’image et le compas à gauche. L’hésitation maintient la séparation des outils du Grand Architecte. Et le compas peut tourner sur lui-même à l’infini, créant un enfermement, "l’enfer me ment", une illusion sans fin telle décrite dans Matrix et bien des ouvrages spirituels. « Aussi longtemps que le compas tourne, il ne fera jamais qu’arriver de nouveau au point dont il était tout d’abord parti. » Shihâbôddîn Yahyâ Sohravardî. Avec l’équerre il est possible de construire son temple intérieur, mais cette construction reste toutefois limitée.

 

Comment pourrions-nous rassembler ces deux outils ? Comment entrer en résonance avec le Grand Œuvre ordonné par le Grand Architecte sans l’interpréter, sans jugement? Es-tu prêt à ne plus retenir les émotions, les sentiments à te laisser traverser par la vie ? Cela ne veut pas dire laisser aller, mais lâcher prise sur le faire en commencent à Être.

 

Chaque arcane est interdépendant de l’ensemble du jeu et ne peut être lu séparément. En constellation systémique nous travaillons sur les liens spatiaux-temporels, transgénérationnels, mais aussi sur la notion des liens tissés par notre manière d’entrer en relation plutôt qu’en nous isolant du contexte. Un beau voyage intérieur en perspective. L’inconfort est inévitable alors courage ! Les crises sont-là pour révéler toute la profondeur de notre Être.

Merci pour votre fidélité.

 

J’accompagne aussi par skype. Rendez-vous le mois prochain avec l’arcane du chariot pour de nouvelles aventures sur la voie initiatique du tarot de Marseille. Pensez à enrichir cet article avec vos commentaires, chaque opinion apporte un éclairage, un nouvel angle pour se rencontrer.  Et n'hésitez pas à partager l'article si le cœur vous en dit.

 

Belle journée à tous

Mireille

3 commentaires

Introspection

Mars est un mois transitoire entre la fin de l’hiver et le renouveau du printemps. L’arcane V du Tarot, le Pape accompagne ce cheminement intérieur. Il sera notre Maître. Ici il est amené par l’énergie du couple Impératrice, Empereur. En janvier nous avons posé de nouvelles directions dans la force créatrice de l’Impératrice. L’Empereur quant à lui, nous as permis de manifester nos créations mentales qu’elles quelles soient. Et le Pape vient nous interroger sur la qualité de notre manifestation.

Il est la présence de la Conscience du Soi, celui qui nous parle à travers notre 3ème oreille. Il est la voix du Maître en nous, le pont entre nos aspirations et la réalité terrestre.

 

Mars est un mois crucial, car il définit la fluidité des évènements qui vont suivre. Il nous invite à nous intérioriser et nous questionner :

" Ma réalité est-elle conforme à mon désir profond?

Nourrit-elle tous mes besoins ?

Quels sont mes attachements ? Suis-je en train d’alimenter mes émotions, suis-je dans une recherche d’excitation où suis-je dans l’être."

 

Le pape arrive avec ce questionnement. Il est le Maître qui nous rend libre de notre histoire personnelle. Si et seulement si nous prenons soin de valider notre réalité extérieure avec notre réalité intérieure. Il nous appartient de le reconnaître comme enseignant ou pas. Il se présente lors d’un nouveau commencement, nous permettant de vérifier que nous sommes en accord sur tous les plans de notre vie.

 

Il est les évènements que notre mental appelle "obstacles, freins, manque de fluidité, crises" pour que nous puissions faire retour sur ce que nous voulons réellement vivre.

 

Le tarot est une voie d’initié exigeante et engagée, il éclaire tous nos inaccomplis à accomplir. Ces arrêts sur le chemin sont une bénédiction pour celui qui peut voir plus loin que l’inconfort qui s’en extraie. Nous sommes dans l’apprentissage de l’authenticité qui révèle l’Amour que nous sommes. Cela pointera également là où nous nous illusionnons encore.

Il est le retour au Sacré Fils non plus au sacrifice.

 

Pape vient de l’italien " Papa" qui veut dire "père nourricier". Il est notre lien direct avec notre véritable nature, d’ailleurs l’iconographie de cet arcane confirme cette connexion divine. Le haut de la tiare réunit l’existence et le divin. Le symbolisme de cette coiffe représente, les pouvoirs temporels, spirituels et l’honnêteté qui permet la rencontre avec notre divinité. 

 

Peut-être êtes-vous au cœur d’une crise existentielle, en train de lutter ou de fuir une réalité qui vous saute au visage depuis un certain temps et l’arcane V vient interroger votre Âme pour authentifier la véracité de vos actions.

 

Êtes-vous là où vous avez consciemment choisi d’être ou êtes-vous là parce que vous avez peur d’aller plus loin sur le chemin ? Ici est maintenant interroger-vous ? Suis-je dans la résistance ou dans l’accueil du vivant ? C’est le questionnement profond de cette carte de tarot. L’Âme s’est construit une réalité et le Pape lui demande si cette réalité est en accord avec les lois de l’Univers.  Il valide la solidité de la structure réalisée par l’Impératrice et l’Empereur. Support méditatif pour aller plus profondément en nous, il épure les stratégies du mental et nous ramène dans notre corps physique, dans le ressenti.  Peut-être que ma construction manque de fondements en ce qui concerne mes valeurs, ma spiritualité etc., où dois-je faire des ajustements ? Ai-je bien posé toutes les briques afin que mon mur soit solidement ancré. 

Le mois prochain avec l’Amoureux, il sera temps de choisir une voie... .

 

Les symboles picturaux du moyen-âge reflètent bien l’importance de ce passage. Le trône, par exemple représente l’échelle de la Conscience qui nous ramène au "Père". La férule papale, le sceptre, dans sa verticalité représente des états de consciences élevés qui sont répartis en trois ordres tant au niveau du microcosme que du  macrocosme.

Le premier au niveau du corps via les sensations corporelles, le second, au niveau de notre psyché dans l’intangible, et le troisième est le lien avec notre intégrité spirituelle pour l’infiniment petit. Pour l’infiniment grand, nous parlerons de la terre, de l’atmosphère et du céleste.

 

Chaque point de la branche verticale renferme en puissance toutes les possibilités associées à un état d'Être, alors que les branches horizontales symbolisent le mouvement d’une polarité à l’autre.

 

Les déplacements sur le plan horizontal engendrent des hauts et des bas, une fois que nous prenons conscience que les extrêmes se touchent dans le centre, alors nous goûtons à la sérénité. Dans la tradition biblique, "l'Arbre du Milieu" s'apparente à “l'Arbre de Vie” situé au milieu du "Paradis terrestre".

Le Pape a une main plus imposante, elle est gantée de bleu ciel. Elle atteste de la réceptivité des forces célestes, et une main humaine plus petite qui elle bénie. Toutes deux sont tatouées de la croix pattée ce qui confirme la sacralité des actions qu’elles portent sur le plan humain.   

 

Sa cape est nouée par le symbole de l’or alchimique posé sur un cercle orange qui relie son expression aux forces terrestres et à la croissance vitale.

 

Son regard tourné vers la droite parle d'avenir, et le fait que le Pape soit assis, cela introduit l'importance de la présence, car elle crée notre avenir. Les deux disciples nous informent sur les enseignements prodiguaient par le Soi. Le sens des tonsures est inversé comme pour rappeler le schéma de l’inverse (voir article précédent). A gauche le disciple a une main en haut et l’autre en bas, rappel de l’instabilité lié aux mouvements via les polarités. Il évoque l’involution, alors qu’à droite la tête du disciple est directement connectée à verticalité et évoque l’évolution. Le bras ne semble pas lui appartenir mais vient se poser en protecteur. Il fait référence à l'Ange de la Tempérance (XIV). Au moyen-âge les créateurs du Tarot avaient pour croyance qu'un ange à trois ailes devait nous ramener au "Royaume du Père."  Une fois l’expérience intégrée dans les deux inverses nous pourrons choisir en toute connaissance de causes.    Il est important d’être résilient et de rester dans la bienveillance envers-nous-m ’aime.

 

Je vous donne rendez-vous le 17 Mars à Y Parc à Yverdon en Suisse pour une conférence sur le thème des relations, transpersonnelles, transgénérationnelles, intergénérationnelles. Merci pour vos commentaires, vos partages et pour votre soutien. Rendez-vous le mois prochain pour découvrir l'Amoureux...

 

Chaleureusement

 

Mireille Housset

0 commentaires

Verticalité & Horizontalité


Le symbolisme dans le Tarot


En ce mois de février nous sommes guidés par la symbolique et l’énergie de l’Empereur.  C’est l’opérateur alchimique qui va transformer la pensée, les idées ou les projets de l’Impératrice. Il y a plusieurs niveaux de lecture dans le tarot. Sur le plan physique, l’Impératrice serait notre cerveau, nos idées nos concepts, et l’Empereur les actions de concrétisation dans la matière.

 

Dans  le 2ème niveau de lecture, l’Impératrice serait le monde des idées, des émotions. L’Empereur serait la structure par laquelle les fondations se posent.

 

Dans le 3ème plan l’Impératrice serait la créativité, les inspirations de l’énergie créatrice féminine, l’Empereur l’énergie masculine de la création.

 

Selon notre niveau de conscience, nous pourrons mieux saisir à travers son énergie les lois de l’Univers : « Tout est mental, Tout est en correspondance, Tout est vibration, Tout est polarisé, Tout est rythme, Tout est cause et effet, Tout est engendrement »….

Au moyen âge lors de la création du tarot, les concepteurs disaient que le 1 (le Bateleur) est au centre, il représente le point de départ où je n’ai jamais rencontré le contraire de quoique ce soit. Puis un jour le 1 avance vers le 2 (la Papesse) et lorsque le 1 rencontre le 2, il rencontre son inverse. Cette prise de conscience nous conduit vers le 3, le fait de rencontrer son inverse permet de réaliser intellectuellement ce que je suis.

Le 1 vient de prendre conscience de son inverse dans le 2, et le 3 en tire des conclusions. Le chiffre 4 révèle une notion très sacré dans l’enseignement spirituel du Moyen Âge.

 

Après avoir fait une prise de conscience, nous continuons notre chemin et nous avançons vers le 4 qui représente la réalité, le monde concret, le monde dans lequel nous vivons, l’univers incarné, manifesté.

 

Alors pourquoi le 4 n’est-il pas le premier chiffre, comment cela se fait-il que la manifestation arrive après que j’ai rencontré mon inverse et que j’ai fait une prise de conscience. Les anciens croyaient que c’était le 3 qui créer le 4, ce qui ramène au 1er principe de l’Univers. Tout est Esprit, donc c’est ma pensée, mes concepts de vie, mes analyses, mes réflexions, et mes idées qui créer ma réalité dans le 4. En physique quantique l’observateur change le résultat suivant ce qu’il a envie d’observer.

La réalité que nous allons vivre ce mois dépend de ce que nous avons nourri, vibré en Janvier. Nous allons récolter ce que nous avons semé. Il est clair que de connaître les lois de l’Univers est un atout pour concrétiser nos aspirations profondes.

Le symbolisme alchimique, hermétique et pictural de l’Empereur, nous montre la voie pour retracer le chemin rayonnant de la Lumière.

 

Tout recommence toujours en un mouvement circulaire, rappelez-vous nous allons de matrice en matrice jusqu’à ce que le Grand Architecte daigne interrompre cette course incessante vers la Lumière. Dans la coiffe de l’Empereur, il y a un compas, qui peut être interprété de diverses manières. Il est à la fois une représentation de la pensée parcourant les cercles du monde. Il est aussi devenu le symbole du dynamisme constructeur, celui qui commande les outils de la Création.

 

En piquant la pointe du compas se crée le point d’origine de la vie, l’incarnation d’un nouvel homme en quête de perfection, dont le destin terrestre est circonscrit sur le pourtour du cercle. Ce mouvement peut se jouer à l’infini, alors le cercle se transforme en une spirale dynamique projetée dans l’espace qui correspond au cycle des incarnations de l’homme. Elle est représentée dans la 1ère roue du mandala en forme de lemniscate de l’arcane I à X. "Aussi longtemps que le compas tourne, il ne fera jamais qu’arriver de nouveau au point dont il était tout d’abord parti. "  Shihâbôddîn Yahyâ Sohravardî .

Le sceptre de l’Empereur est le symbole de l’antimoine, qui désigne en alchimie la nature animale ou l'esprit sauvage de l'homme et de la nature. Cela demande de la maîtrise pour ne pas se laisser assujettir par nos instincts qui peuvent nous maintenir uniquement dans les plaisirs égotiques dans la matérialité. Soit nous nous offrons le meilleur de nous-même, soit nous réalisons le pire.

 

Sur son trône il y a aussi le symbole de l’or alchimique qui donne une structure comme une colonne vertébrale à notre humanité présente dans la couleur chair. Le symbole de l’or montre une action vers le haut, celle qui va conduire à l’évolution (l’échelle dans la coiffe). Cette évolution ouvrira le compas avec un angle plus ou moins grand. L’ouverture de l’angle possède une valeur symbolique particulière, d’ailleurs en franc maçonnerie les degrés indiquent un grade.

 

Au centre des jambes de l’Empereur se trouve un carré qui est le symbole alchimique de l’équerre. L’association de ces deux symboles indique que nous sommes reliés au ciel et à la terre, et par analogie cela fait référence au Créateur et à la Créature.

Nous avons aussi l’expression « avoir un compas dans l’œil » qui représente symboliquement l’esprit de calcul. Il nous donne l’ouverture et l’écartement à adopter, que ce soit pour une direction intellectuelle, la droiture, la tempérance, et la façon de porter un jugement. 

L’Aigle de l’Empereur à l’instar de celui de l’Impératrice est féminin, il couve un œuf. Il est le passage de la matière à un état supérieur, il symbolise le mystère de la transmutation alchimique.

 

L’œuf alchimique reçoit parfois le nom d’œuf philosophique. Le Grand Œuvre par analogie dépend du déroulement de la cuisson et des ingrédients utilisés pour transformer le plomb en or.

 

Sur cet arcane, il y a aussi un petit œuf au niveau de la gorge, qui symbolise le vase dans lequel le verbe prend vit, c’est la matrice du verbe créateur.  

C’est un modèle réduit de la Création. Donc nous devrons également porter attention à notre façon de parler pour que nos mots ne deviennent pas des maux. Après l’incubation, doit sortir la Pierre philosophale, l’Or spirituel, L’Enfant royal ou poussin qui est l’Union des principes masculin et féminin. Alors si notre réalité ne nous convient pas c’est que nos paroles ne sont pas congruentes avec nos pensées. Nous devrons rebrousser chemin pour revenir à l’Impératrice, et si cela ne change rien à notre réalité, il sera nécessaire de retourner à la représentation que nous avons de notre énergie féminine et masculine afin d’avoir de nouvelles compréhensions.

 

L’aigle est l’âme purifiée comme l’explique Jung : "En alchimie, l’œuf représente le chaos tel que le conçoit l’adepte, la prima materia dans laquelle l’âme du monde est captive. De l’œuf, symbolisé par le vase de cuisson rond, s’envole l’aigle ou le phénix, l’âme libérée, identique, en dernière analyse, à l’Anthropos qui était emprisonné dans l’étreinte de Physis".   Psychologie et alchimie 

Le collier en épis de blé doré représente la récolte, le médaillon lui fait référence  aux quatre directions, il représente ’horizontalité et de la verticalité, les deux éléments ying et yang, la bipolarité. Rappelant que ‘’la verticalité est la structure et l’horizontalité la communication’’. C’est un carrefour, un point de rencontre, une cible, un objectif inscrit dans un cercle. Carl Gustav JUNG pensait que le cercle symbolise les processus de la nature, le cosmos et les cycles de l’univers, alors que le carré représente l’univers tel que l’homme le conçoit et le projette.

 

Dans l’Empereur nous confrontons nos illusions à la Réalité Divine, et quoique nous fassions la Réalité est, point. En apprenant à rester dans le centre du médaillon, nous sommes dans le cœur de l’humanité, celle qui prend soin d’elle et des autres. Le centre est l’interdépendance dans laquelle nous sommes tous UN.

Réalité à pour anagramme Altérité, si nous parvenons à développer cette qualité, nous deviendrons un suprahumain. Même si notre inconscient mène la danse à nonante pourcent, nous avons toujours le choix de réagir ou re-agir, voir les deux.

Notre plus grand pouvoir est l’accueil de ce qui est….

Si votre cœur aspire à contribuer, je vous invite à liker, commenter et partager cet article. Si vous souhaitez  un accompagnement individuel, vous pouvez me contacter par le biais du formulaire ou en message privé sur facebook.

 

Rendez-vous en mars pour découvrir l’Arcane du Pape.

 

Coeurdialement

 

Mireille

0 commentaires

Plus de Conscience en 2018

Je vous souhaite à tous une bonne année 2018, en numérologie nous sommes en année 2, pour connaître l’arcane du mois de janvier, nous avons juste à ajouter le chiffre du mois, 2+1=3. Nous entamons l’année par l’Impératrice, ce qui nous positionne dans la 1ère action du carré terre. Cette action est en cours de gestation, comme une éclosion, une explosion d’énergie. Le regard de l’Impératrice par la configuration picturale nous indique une vision portée vers l’avenir. Pour l’instant nous ne savons pas ce qu’elle regarde.  

 

L’arcane sans nom à clôturer l’année 2017, des transformations, des transmutations suivant notre degré de conscience, nous ont permis de mettre derrière nous certains aspects de la vieille humanité apportant un renouvellement. Lorsque nous libérons notre chakra racine de la souffrance de nos ancêtres en nous enrichissant de leurs histoires, nous sortons alors de cette vision newtonienne de séparation, il n’y a plus de victimes, plus de bourreaux, simplement des expériences avec des degrés différents d’appréciations. Et cela permet à notre divinité de s’incarner plus profondément sur terre. 

L’impératrice est comme tous les arcanes du Tarot Jodoroswky Camoin riche en symboles.  Ce qui m’interpelle en premier c’est son visage plus masculin que féminin, on voit même la pomme d’Adam apparaître. Ce symbole est puissant, surtout qu’à la base la pomme représente le fruit d’une union spéciale entre deux principes : le principe Masculin et le principe Féminin. L’impératrice est issue de ces 2 principes, le "Fils", le fruit, de leur union. La très Sainte Trinité est le même symbole : le Père, la Mère et le Fils au lieu de dire le Père, le Fils et le Saint Esprit. Le Père, le Fils et le Saint Esprit représentent que des principes masculins alors que la vie à besoin des deux principes et ils sont égaux même si la plupart des dogmes ne les reconnaissent pas ainsi. Les religions du Christianisme sont basées sur le principe masculin uniquement laissant une petite place à  la vierge Marie, et à Marie-Madeleine. En évincent le principe féminin nous rendons stérile notre connexion au divin. Dieu ne nous identifie pas à notre genre sexué. Cette intention cachée par les Initiés du christianisme donne l'illusion de garder davantage de pouvoir. La pomme d’Adam de l’Impératrice rappelle l’union de ces deux principes, Jeshua était énergétiquement androgyne. Il ne s'identifiait plus à la codification humaine, sa vision était unifié sans notion de bien et de mal qui symbolise le péché. 

La position du personnage de la carte montre de la détente, ses jambes sont écartées et le sceptre part de son pubis, le chakra sacré est le siège de notre identité profonde. C’est de là que ce personnage tient son pouvoir de créativité, de sa connexion à la Matrice.  L’union sexuelle peut alors redonner place à l’altérité homme-femme qui est un moyen privilégié d’entrer en contact direct avec lui (Conversation avec Dieu tome 1). A savoir qu'énergétiquement nous avons tous un masculin dans le féminin et un féminin dans le masculin. Ce qui rend une relation sexuelle non divine c'est la non-reliance à l'autre, le non partage, la manipulation, etc...pas le sexe des partenaires. Notre Impératrice intérieure apprend à réutiliser son pouvoir divin. L'écusson avec l’Aigle appuie sur la notion de gestation, une de ses ailes ressemble à un embryon. En christianisme l’aigle est le symbole du "Fils", seulement ici, il n’est pas totalement né, il est en apprentissage d'équilibre dans son assise .  

En alchimie le triangle est le symbole des trois principes du Grand Œuvre, est l’Impératrice à deux triangles sur le centre de la poitrine, le triangle du Feu, et un triangle noir qui donne le sentiment d’une porte. Son cœur est porteur du Feu Divin, d’ailleurs avec le collier orange et jaune cela m’inspire la coupe du Saint-Graal, principe féminin par excellence. En pénétrant dans l’intelligence du cœur par cette ouverture nous pourrons alors exercer toute la Grâce de notre pouvoir de matérialisation.   

 

Son trône ressemble à des ailes archangéliques et implique une connexion forte avec les plans supérieurs. Sa couronne met en avant la beauté créative de son mental. Dans le schéma de l’inverse le chiffre 3 est le plan de la pensée, nous avons à prendre de la distance avec lui. Cela nous donne le choix de ne plus être en réaction, mais plutôt dans la re-action en prenant conscience que les polarités sont là pour nous conduire vers la neutralité, l’amour inconditionnel. 

Un serpent blanc apparaît dans le bas de l’image, symbolisant l’énergie vitale. C’est comme si l’aspect négatif du serpent retrouve sa pureté.  Son symbolisme est intrinsèque à de nombreuses traditions religieuses. Chez les peuples archaïques il est considéré comme ayant des pouvoirs de communiquer, de tromper, de guérir, de se cacher, de révéler et de protéger. Alors s’offre à nous 2 directions : nourrir encore la dualité, ou renouveler notre expérience pour aller vers l’Unité. L’Impératrice nous concède l’opportunité de nous dépasser, d’aller plus loin dans les retrouvailles du " Fils"(enfant de Dieu, sans genre) en nous.

 

Comment allons-nous utiliser notre pouvoir divin ? Allons-nous séduire, être dans la soumission ou dans la créativité…seul nos actes confirmeront notre réalité. N’oublions pas que dans le 1er principe de l’Univers, notre état d’esprit est primordial et  crée notre réalité. Si ce que nous vivons ne nous convient pas, nous auront la possibilité de regarder ce qui se passe en amont. En transformant notre manière de nous positionner dans la représentation des polarités (bien-mal, paradis-enfer, etc.,), nous pourront changer l’atmosphère de notre corps  mental modifiant de ce fait notre réalité qui sera représentée le mois prochain avec l’Empereur.  

L’Impératrice est la Grâce souveraine de l’Éternel, l'abondance à tous les niveaux, qui ne demande qu'à se déverser dans la coupe offerte de notre Être. Si nous parvenons à goûter l’altérité homme-femme alors notre réalité (anagramme d’altérité) sera toute autre.

La Vie nous donne exactement ce dont nous avons besoin pour nous accomplir dans le "Fils incarné". Oserons-nous demander au Père-Mère ? Serons-nous  dans la confiance  totale ? Saurons-nous reconnaître les réponses à nos demandes dans toutes les formes qu’elles épouseront ?  Aucun appel ne reste sans réponse pour celui qui sait l'entendre.

 

Dans sa royauté l’Impératrice nous montre combien nous sommes courageux de passer par l’expérience de l’incarnation. L’accueil de tous les aspects de l’humain à travers le regard de l’Amour apporte une toute autre compréhension de la vie terrestre. La Terre Promise est l’acceptation profonde des limitations que nous vivons sur le plan manifesté dans ce corps mortel. Elle nous rappelle que Dieu aime chacun d’entre-nous sans compromission, qu’importe le  chemin emprunté.  

Toutes les expériences qui se vivront ce mois de janvier, nous présentera les pas nécessaires pour nous ramener  à l’Unité. Accueilleras-tu tous les messages de la Vie pour retrouver la Grâce ? Dans la magie, il y a l’Âme qui agit, souhaites-tu ouvrir la porte de ton Cœur, même s’il semble se briser parfois, rappelle toi que le Soi quoiqu'il advienne sera toujours intact, car nous sommes l’Éternité.   

 

Merci à vous pour votre fidélité, en nous interrogeant nous ramenons dans notre champ de conscience les  réponses. Si cet article vous a plu, penser à le partager, à le commenter, à l’enrichir de votre expérience. Ensemble nous devenons plus conscients.

 

Mireille and Co

 

0 commentaires

Le cheminement de l'Alchimiste

la voie de l'alchimie & de l'ascension

Décembre est sous l’influence de l’arcane sans nom, la lame treize, le symbolisme initiatique est dense, mais primordiale pour comprendre ce qui se joue au niveau individuel, collectif pour cette fin d’année et pour le début 2018.

 

Nous allons voyager au cœur de la Science Sacrée du Tarot de Marseille. Il est important aussi de comprendre les origines de ce Tarot. Les 22 arcanes relatent le voyage de l’âme à travers la vie, de la naissance à la mort, et au-delà. Les arcanes sont interconnectés et indissociables les uns des autres. Le Pendu introduit la notion de traversée du désert à la recherche de la voie du cœur. En coupant les Douze branches nous nous sommes offert un voyage intérieur permettant la désactivation des influences karmiques. Peu à peu nous nous détachons de toutes sortes de croyances limitantes afin d’entrer dans "Je-suis-celui-qui-se-crée-lui-même". Si nous acceptons notre responsabilité spirituelle nous pouvons alors entamer la réalisation du Grand Œuvre, et passer à l’étape suivante la transmutation. Le Tarot s’inspire de plusieurs courants, de la philosophie de Platon, d’Aristote, mais aussi de l’Hermétisme et de l’Alchimie, comme il est né au 16ème siècle en Italie, et qu’il a migré vers la France, le symbolisme chrétien est important non pas au niveau de la religion, mais bien dans son symbolisme spirituel de l’époque.   

La lame XIII se positionne dans le plan causal. Elle nous conduit au "Gardien du Seuil" pour accéder à la Supraconscience, au plan supérieur de l’Astral. Les rencontres avec ce gardien sont des expériences de grande importance qui accompagnent l'ascension vers les mondes supérieurs.

 

Le gardien du seuil est l’ensemble des instances refoulées du Soi tant individuellement que collectivement, donc ce passage initiatique est d’une importance capitale, si nous voulons bien commencer l’année.

 

2018 est une année 2, en ajoutant le mois de janvier nous commencerons avec l’Impératrice, nous serons tout du long inviter à intégrer le 1er principe de l’Univers qui est le mentalisme : "Tout est mental, Tout est Esprit", la vibration terrestre est en pleine ascension ce qui donnera plus de poids à la fréquence que vibre notre cœur, et si votre réalité ne vous convient pas il vous faudra retourner à l’étape précédente…

 

Cela nous invite à laisser mourir l’ancien, la Mort est la condition sinequanone pour nous réaliser en tant qu’alchimiste afin de changer le plomb en Or. Notre part divine à la capacité de transmuter l’illusion du mental inférieur, et c’est à nous d’induire ces mouvements intérieurs. Le maître-mot pour décembre est : "Dissolution". 

Puisque nous sommes constitués d’un germe du monde divin, et de cette réalité manifestée, notre corps physique sera un bon indicateur de notre état d’esprit, car nos symptômes par analogie nous montrerons l’état de nos corps subtils. Sur le plan individuel il est impératif de nous mettre au monde en tant qu’homme d’en bas, et cela nous demande d’accepter pleinement notre condition humaine, la simplicité, la fluidité sera le moyen de vérifier que nous sommes sur la bonne route.

Toute au long de notre vie nous passons de matrice en matrice, le yin et le yang illustre bien ce concept. Les expériences transpersonnelles se caractérisent par une expansion de la conscience au-delà des limites ordinaires du mental, de l’espace et du temps.

 

Les matrices périnatales de Stanislas Grof montrent les correspondances entre notre vie bibliographique et les 4 matrices qu’il a répertoriées.

La 1ère matrice : "VIE PAISIBLE ET UNITÉ COSMIQUE". Elle correspond à l’état originel de la vie intra-utérine où, dans des conditions normales, le fœtus est en symbiose avec sa mère. Au niveau émotionnel, elle correspond à un état de paix, de sérénité, de sécurité, de béatitude et d’extase. Elle se relie au niveau archétypal de paradis terrestre.

 

2ème matrice "DÉCLENCHEMENT ET SOUFFRANCES". Elle correspond à la première phase de l’accouchement, quand le travail commence, que les contractions se déclenchent et s’intensifient, alors que le col de l’utérus est encore fermé. Le monde idéal du fœtus bascule dans l’horreur. Au niveau émotionnel, elle correspond à l’état de "sans issue", à l’angoisse, à l’absurde, au cauchemar, au non-sens, à la solitude, au désespoir, au néant comme seule réalité, au sentiment d’impuissance totale. Elle se relie au niveau archétypal de la chute des anges et à l’enfer.

 

3ème matrice "PROGRESSION ET CONFLIT". Elle correspond à la phase de passage pelvi-génital, quand le col est dilaté, que les pressions deviennent très fortes alors que le fœtus mène son combat pour la survie. Au niveau émotionnel, elle renvoie à toutes les situations où la vie de l’individu est mise en danger de façon violente, à l’agressivité, aux pulsions d’autodestruction, à la douleur physique intense. Dans sa dimension symbolique elle évoque les sacrifices animaux et humains, aux cataclysmes et aux déchaînements de la nature.

 

4ème matrice "MORT ET RENAISSANCE DE L’EGO". Elle correspond à la phase d’expulsion, la naissance. La douleur parvenue à son point culminant fait place au soulagement. C’est le renouveau après le cataclysme, l’arrivée dans la vie, avant que l’enfant ne soit accueilli dans le monde et débute son existence autonome. Au niveau émotionnel, elle renvoie à la libération, à la victoire après un combat titanesque,  au lâcher-prise, au bien-être, à la gratitude, à l’amour universel. Au plan symbolique elle évoque le salut, la rédemption, les images archétypales du Christ en gloire, aux déités rayonnantes.

La lame XIII correspond à ses 4 matrices, sur le squelette en haut de la colonne, il y a quatre vertèbres en rouge à la base du crâne, pour renouveler notre corps mental, nous devrons passer par ces 4 portes successives.

 

Le nombre 4 fait référence à l’union du soleil et de la lune, du féminin et du masculin. Le 4 est le symbole de la construction, de la réalisation, du concret, de l’ordre, de la stabilité, organisation mais aussi de l’intransigeance, rigidité, entêtement, déséquilibre, obsession, pessimisme.

 

Le passage s’ouvre uniquement si nous avons acquis les énergies nécessaires pour le franchir, sinon le courant énergétique que nous allons rencontrer de l’autre côté de la porte explosera nos structures. Une personne qui n’a pas conscience de ces énergies et qui ne fait pas de travail personnel peut devenir folle. 

 

Le squelette symbolise la mort, la faucille l’éternité et met cette carte en lien direct avec la Lune qui elle reflète la fertilité et la fécondité, alors inutile d’avoir peur de cet arcane.  

La colonne vertébrale du squelette est porteuse de notre arbre de vie (forme épi de blé), le rouge à la base de la colonne et le bleu ciel nous montre que l’énergie de vie circule dans notre humanité (couleur chair du squelette).

 

L'Arbre de Vie dans le christianisme est porteur des fruits qui confèrent l'immortalité. Il représente différentes qualités et vertus comme la sagesse, la force, la protection, la beauté, la bonté et la rédemption. Cet arbre est associé à la création, qui permet une production abondante de fruits et de ce fait, la régénération. Cette analogie peut également être utilisée pour décrire nos vies. Nous, les humains développons des «racines» de nos croyances, " qui s'expriment" par le biais de la sagesse et le "tronc " maintient le corps et l’esprit connecté.

 

Nous avons hérité, à travers notre ADN de la filiation de cette vieille  humanité qui marche dans l'oubli de sa propre Splendeur. Nos rapports avec notre généalogie sont souvent empreints de chocs, de souffrances, d'incompréhension. Nous avons l’opportunité aujourd’hui de révéler notre filiation divine, c'est-à-dire choisir de nous reconnaître  en tant qu’enfant de la Mère Divine et du Père Divin.

Ici sur l’arcane XIII, la Mère Divine  est représentée en noir, ce qui nous renvoie aux 3 phases pour fabriquer la pierre philosophale.

Nigredo - Albedo - Rubedo. La terre noire est la 1ère phase, ici l’alchimiste doit tout perdre. Il doit renoncer à tout ce à quoi il tient et doit retourner à l'état de graine.

 

Les os blancs représentent la phase blanche de purification totale, et la faucille rouge la dernière phase qui par la récolte permettra à la graine de devenir à nouveau une plante. La phase rouge nous libère de nos attachements à la vie terrestre, aux désirs égotiques de l’humain. Nous quittons irrévocablement les vieux mécanismes de défenses, les vieilles croyances, les modes de pensée hérités de notre lignée humaine pour nous reconnecter à notre véritable Identité, à laquelle nous pouvons renaître. Les têtes couronnées homme & femme sur le bas de la carte symbolise la naissance divine dans les archétypes féminin et masculin sacrés d’où né l’enfant divin.

Ce mois de décembre va certainement bousculer beaucoup d’entre nous, la vibration terrestre continue d’augmenter nous invitant à faire de même…il est temps de vous poser pour voir réellement ce que vous ne voulez plus avant le 1er janvier pour laisser définitivement les vieilles casseroles en 2017. N’hésitez pas à vous faire accompagner pour aller plus en profondeur.

 

Si cet article vous a plu, je vous invite à le partager, à le commenter. Je vous rendez-vous en 2018 avec l’Impératrice.

 

 

 

Bonnes fêtes de fin d’année à tous

 

 Chaleureusement

 

Mireille 

0 commentaires

Les tendances énergétiques de Novembre via le Tarot de Marseillle

Introspection &  dépouillement

Pour ce mois de Novembre nous entrons en contact avec les énergies de l’Arcane 12 le Pendu, il est introduit par la Force qui nous a guidé le mois précédent. C'est le début du voyage dans nos profondeurs.

 

Nous avons apprivoisé notre ego, et nous l'avons replacer à sa juste place par la force de l’Esprit, la reconnexion à notre Âme. Peut-être dans cette maîtrise avons-nous cru contrôlé notre destinée, et bien le Pendu vient nous apprendre que rien ne peut-être contrôlé, en particulier lorsque nous nous projetons soit dans le passé, soit dans le futur. Seul l’immobilisme, la Présence fait disparaître le temps qui est une création de l’ego, tous ce qui est voué à mourir est une création de l’ego, alors que l’éternité est l’œuvre de Dieu.

Le symbolisme de cette lame de Tarot nous amène sur la voie initiatique de l’Âme, « le Songe de Jacob » est le pilier de cette carte, dans son rêve éveillé il vit une échelle reposant sur la terre dont l'autre extrémité atteignait le ciel ; les Anges de Dieu la montaient et la descendaient ! Il vit le Père Céleste en haut de cette échelle qui lui déclara : "Je suis Dieu, le Dieu d’Abraham et le Dieu d’Isaac ton père ; la terre sur laquelle tu reposes, je la donnerai à toi et à tes descendants ; et tes descendants seront comme la poussière de la terre, et ils s’établiront vers l’ouest et vers l’est, vers le nord et vers le sud ; et par toi et tes descendants, toutes les familles sur la terre seront bénies. Vois, je suis avec toi et te protégerai où que tu ailles, et je te ramènerai à cette terre ; car je ne te laisserai pas tant que je n'aurai pas accompli tout ce dont je viens de te parler. » Jacob se réveilla alors de son sommeil et dit : " Sûrement Dieu est présent ici et je ne le sais pas. " Il était effrayé et dit : " Il n’y a rien que la maison de Dieu et ceci est la porte du ciel. "

 

Cette échelle symbolise la dualité, le monde terrestre polarisé, mais aussi la lignée paternelle et maternelle dans lesquelles nous avons choisi de nous incarner pour accroître notre conscience afin retourner dans le royaume du Père.

Nous sommes à l’origine de nos parents, et ce choix d’Âme nous permet selon ce que nous venons expérimenter de transmuter les croyances familiales et de guérir les blessures de nos ancêtres. Nous entrons alors dans le dépouillement, et nous élaguons le superflu ; les branches de l’arbre ont été sciées, le rouge quant à lui marque le renoncement aux certitudes, aux superstitions, aux dogmes en nous permettant de dépasser les expériences non intégrées de notre généalogie libérant ainsi les cristallisations de ces mémoires au cœur de nos cellules. Notre descendance est alors affranchie de l’expérience créant de nouveaux commencements pour nous-même et notre descendance.

 

Cette carte fait référence au principe de polarité que nous venons transcender, la corde nous maintient dans l’immobilisme, nous nous sommes  nous-même attaché par le pied. Les règles picturales de l’image, nous montre bien qu’il ne regarde ni le passé (gauche de la carte), ni le futur (droite de la carte), il est dans le présent, son attachement au ciel (haut de la carte), lui permet de s’enraciner , de plonger à l’intérieur…le vert dans le bas de l’image indique que cette introspection le ramène vers sa nature véritable.

 

A mesure que l’homme grandit, l’échelle diminue et quand il réalise l’Unité, l’échelle disparaît. Cette reconnexion à La Conscience nous rend autonome et notre individualité se fond dans l’âme collective. Depuis cette époque l’homme chemine pour réaliser que la maison du Père demeure dans son cœur. " Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? " Apocalypse 21,3. 1Co 3:16

Le costume du Pendu est riche en symbolique les boutons de sa veste sont au nombre de 10, évoquant l’introspection, l’action intérieure ce qui amènera une ouverture pour se renouveler, évoluer. Ce voyage dans les profondeurs nous permet de nous libérer des accumulations Nous sommes en gestation d’un Être nouveau, le cycle est accompli, alors l’inattendu s’invite dans notre vie. Encore faut-il avoir le courage d’aller regarder.

En examinant de plus près les boutons il y a un chemin, le premier symbole est l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci, qui désigne l’humanisme, la perfection de notre corps, l’homme est conçu selon des proportions mathématiques, il est au centre de l’univers et cette perfection, cette mécanique ne peut venir que de Dieu…ensuite il y a le symbole de la lune qui nous invite à la passivité. Nous entrons alors dans le schéma de l’inverse.

 

Nous pouvons apprendre à connaitre une chose qu’en vivant son contraire. Par exemple je prends conscience de la nuit quand je rencontre le Soleil. En même temps je prends conscience de l’un et de l’autre, mais je peux également réfléchir sur le fait que s’ouvre devant moi deux voies que je peux emprunter à ma guise, tout en faisant un choix éclairé. En hermétisme est dit que le " un " représente le point de départ, celui qui n’a jamais rencontré le contraire de quoique ce soit. Et un jour ce "un" se dirige vers le "deux"» et lorsqu’il rencontre le "deux", il rencontre son contraire, il a une prise de conscience sur lui-même. L’expérience lui permet alors de comprendre et d’avoir une réflexion sur ce qu’il veut réellement, ce qui le conduit vers le " trois". En choisissant de d’avancer vers l’étape suivante il découvre alors le quatre qui représente la Réalité, l’Univers manifesté. C’est la pensée dans "Tout est mental" qui créer la Réalité, elle peut se manifester que par le trois . . . seulement nous avons oubliés que Dieu nous a créé à son image, ce qui rend notre pensée créatrice dans notre monde. Seul l’Amour, le Pur Esprit peut défaire les projections qui sont une création du mental inférieur.    

Les boutons suivants sont des étapes d’intégrations, puis nous rencontrons le Soleil. Le cœur est le soleil intérieur. Mais, il ne l’est qu’en vertu de sa conjonction avec l’Esprit.

En définitive, la symbolique de la lune et du soleil consiste en une parabole sur le motif de l’ascension spirituelle dans laquelle nous venons nous réaliser. Nous venons dépasser l’illusion en goûtant à la neutralité de l’Amour, au non jugement.  

L’état d’Amour se manifeste par l’ouverture du cœur, un amour brillant comme le soleil et reflétant comme la lune (Principe du genre), il y a 4 boutons, le chiffre  est notre réalité que nous manifestons. Si nous voulons modifier cette réalité nous devons retourner à l’étape précédente pour changer notre état d’esprit pour transformer nos certitudes, nos croyances, en appliquant le principe du mentalisme : "Tout est mental, tout est Esprit".

 

Une fois que nous sommes dans la Connaissance, nous arrivons dans le dernier bouton qui est le symbole de l’Or Alchimique, nous entrons dans le précieux de notre divinité.

 

Dans la chevelure du Pendu il y a le symbole de la lune et du Soleil, notre corps mental retrouve alors sa noblesse, nous sommes unifiés, cet hexagramme est l'union du couple intérieur, nous sommes sur le chemin de la complétude.

 

Si le Pendu parlait :

 

" Je choisis d'aimer, de pardonner, de me pardonner , de me relier au Père.

Et ce rendez-vous nous l'avons pris il y a longtemps....Je suis comme la Montagne, immobile, je descends dans le tréfonds de mon cœur afin de réparer les inaccomplis de ma lignée, et découvrir ce qu'est la compassion du Christ...je différencie la Connaissance et le savoir, ce qui me ramène à la maison du Père.

  

Je suis Unité…"

 

 

Je vous remercie et je vous donne rendez-vous pour le mois prochain, si vous avez aimé cet article je vous invite à le partage.

 

Je vous aime

 

Mireille

 

2 commentaires

La Force de L'Esprit

La Force spirituelle de l'Esprit

Le mois d’octobre est le mois du retour à la Confiance, une étape est franchie, et nous pouvons souffler un peu, nous avons trouvé la Force spirituelle pour nous extraire des montagnes russes de la Roue de Fortune, la leçon est apprise est nous passons dans une certaine maîtrise de notre instinct animal.

 

Nous avons franchi les onze étapes qui nous reconnectent à notre Divinité. C’est un travail introspection et de validation par le monde extérieur.

Oserons-nous aller au-delà nos sens et voir les possibilités qui s'offrent à nous dans le subtil ?

ette étape dans le voyage de l’Âme, nous présente une femme qui joue avec un lion. Il a beaucoup de douceur dans les yeux et sa crinière est ordonnée. Ce lion est le reflet de notre animalité maitrisée, cette femme n’est pas à cheval sur lui, mais le lion qui sort d’elle-même. Nous ne pouvons pas dissocier les cartes les unes des autres, en superposant la Roue de Fortune (carte du mois dernier) sur la Force, la gueule du Lion apparaît à la hauteur de la manivelle. La maîtrise du mental actionne la Roue pour sortir du cycle des répétitions. Ces pattes avant ne sont pas vraiment formées, il n’a pas de présence à proprement dit dans la matière. Nous pourrions dire alors que  l’Esprit est plus fort que la Matière.

 

Nous avons maintenant la possibilité de prendre notre vie en main, notre évolution spirituelle, plutôt que d’être sans cesse ballotté dans les polarités de notre monde duel.

Si nous entrons un peu plus en détail dans la symbolique de l’arcane, cette femme porte un chapeau en forme de lemniscate, dont la moitié ressemble  à une plume d’oiseau, ce chapeau fait référence à la carte du Bateleur qui porte une coiffe de même forme. Le lemniscate est le symbole de la Vie dans le processus d’évolution. Il mène de l’individualité à la conscience de groupe. D’ailleurs la voie initiatique de l’Âme en  mandala à la même forme.

Chacun que nous soyons conscience ou non nous vivons ce mouvement dynamique dans la profondeur de notre corps, dans nos paroles, nos créations qui sont en lien avec le divin, seules les créations de Dieu sont éternelles. Il y a aussi la notion de complétude. 

 

L’aile dans la coiffe est un symbole de libération, nous avons ici accompli la moitié du chemin. Elle permet de nous rapprocher de la Lumière, notre Esprit retrouve son pouvoir créateur, nous élevons ainsi au niveau de notre Âme.

 

Un beau programme à vivre, le Lion est aussi le symbole du courage, de la vaillance, de la royauté, de l’assurance, tant que nous maintenons son instinct. 

 

Les dents rouges sur le chapeau, sont au même nombre que celle du Lion, si L’Esprit reste maître de l’animal tout coulera de source et dans le cas contraire, il y aura des accrochages, d’ailleurs sur le cou du personnage il y a comme un signe de décapitation. La Force est à double tranchant, cette puissance est jaillissante, c’est le cartouche  qui nous en informe, tous les traits verticaux sont vers la droite. Alors le cœur se protège encore  avec le laçage de la robe.

Le pied dans la symbolique du Tarot parle du monde réel, les deux pouces pieds et mains sont rouges ce qui les rends actifs, nous sommes en mouvement créant des changements significatifs dans notre vie.

 

Pour transposer cela à notre monde actuel, nous avons passé un cap de vers la Conscience, appris que notre pensée même si elle intangible se crée dans la matière par notre volonté.

 

Il va y avoir de plus en plus événements qui vont tenter de nous plonger à nouveau dans notre ancien système de croyances, de maintenir la peur, et c’est là que La Force de l’Esprit vient désarmer par la maîtrise ses tentatives de manipulation. 

 

Nous avons le choix de nous servir de cette maitrise pour le meilleur ou pour le pire, il est important dans ces moments d’instabilités de revenir dans notre espace de quiétude pour maintenir la clarté sur les évènements. Ne soyons plus des suiveurs mais des leaders…

 

Et comme le dit si bien Yoda La Force est avec Vous… 

Si le Force parlait :

 

Je suis la Force de Vie jaillissant du plus profond de ton Être

Celle qui brise le vase de l’intérieur laissant rayonner la Lumière Divine

Je Suis la Maitrise de l’instinct pour que naisse l’Homme Nouveau

Je suis le tremplin, l’étape de votre vie où tous les possibles peuvent s’accomplir.

 Je suis l’énergie de la Kundalini, l’expérience de la Complétude.


Merci à tous je vous donne rendez-vous le mois prochain avec l'Arcane du Pendu, si vous sentez l'appel de partager cet article c'est bien volontiers...les commentaires sont également les bienvenus, par contre sur le blog, je n'ai pas accès à vos coordonnées, et ne peux vous répondre personnel, vous pouvez toujours me joindre par le formulaire de contact.

 

A bientôt Mireille

1 commentaires

Les Mouvements Energétiques de Septembre à travers la symbolique du Tarot de Marseille

La roue des karmas

Septembre pour cette année 2017 correspond en tarologie à « la Roue de Fortune », petit rappel pour ceux qui prennent en cours de route les articles. En numérologie, nous sommes en année 1 (2+0+1+7=10=1) et pour trouver la relation au mois de septembre, il suffit d’additionner l’année et le mois en cours.

 

Cette lame est amenée par l’ Hermite du mois d’août, l’Homme Sage qui nous a fait prendre conscience de nous-même, la Roue de Fortune quant à elle, nous invite à nous unir à la Conscience Cosmique pour vivre l’Être dans toute sa hauteur et toute sa profondeur. Nous voilà partis dans la Grande Roue de la Vie rythmée par les énergies qui nous animent. Entrons dans la danse du cinquième Principe de l’Univers, dans l’impermanence de notre monde polarisé. Allons-nous observer comme le Sphinx sur sa plate-forme ou serons-nous pris dans la roue comme le Singe et le Chien ? 

Pourrons-nous entendre que tout ce qui n’est pas éternel est illusion ?

Septembre vient nous mettre face à nos histoires mentales, celles que notre personnalité se raconte pour éviter le présent et la réalité factuelle. Ces histoires dans lesquelles nous minimisons ou grossissons les évènements suivant les expériences passées …Oserons-nous reprendre le fil d’Ariane pour sortir du labyrinthe de la psyché et commencer à vivre la Réalité ?

 

Cette carte est riche en symboles, faufilons-nous dans l’univers de l’Arcane X, et voyons ce qui résonne sur notre chemin.

 

La roue comme le cercle introduit la notion d’infini, il n’y a ni commencement ni fin, ni haut, ni bas, elle symbolise la Matrice, le mouvement perpétuel sur un axe central. Cette roue de 6 rayons est solaire, trois rayons vers le haut, trois vers le bas, cela m’évoque la géographie des corps, la conscientisation des corps inférieurs : "physique-éthérique", astral, mental et des corps supérieurs : causal, bouddhique atmique reliés tous par le Cœur. Nous touchons alors à l’Êtreté, la totalité de ce que nous sommes. C’est aussi la projection horizontale de la croix tridimensionnelle à 3 branches de laquelle né le Chrisme, monogramme du Christ qui est la Voie des Cieux.

 

La place centrale est le seul endroit où nous ne sommes plus pris dans la rotation, la montée, la descente donne naissance à l’illusion de la joie, de la souffrance alors que la paix vient de la neutralité du pivot … En descendant au cœur de nous-même nous manifestons la délivrance et nous nous libérons des karmas qu’ils soient positifs ou négatifs.

Dans cet arcane il y a trois animaux, un ressemble à un sphinx, l’autre à un singe, et le dernier à un chien. Le sphinx est de nature animale, humaine et divine, c’est un Initié dans sa cape rouge et violette, le violet confirme sa spiritualité. Est-il positionné en observateur ou spectateur ? La plateforme évoque-t-elle la stabilité, ou fait-elle office de frein ? Le désir qui nous pousse à nous élever vient-il du cœur ou de l’ego ? Sa couronne à 5 branches rappelle la quintessence, les 5 éléments eau, feu, terre, air, éther …l’épée symbolise la puissance, la force, et représente également le Principe de cause à effet qui procure l’équilibre universel. Elle est aussi la représentation du Logos, du Verbe possédant un double tranchant "destructeur-créateur" faisant ainsi allusion au de Principe de Polarité, tout ramène à la Voie Initiatique dans cet arcane… . Si le chien est Anubis, le Singe serait alors Thot, le Sphinx la balance…nous assistons une nouvelle fois à la pesée des âmes du Livre des Morts égyptien…Sous la couronne il y a le symbole de la Clairvoyance, du troisième œil . Sa vision est multidimensionnelle, il tient qu'à nous de voir au delà des voiles, des masques qui restreignent nos perceptions ici bas.

 

Le Singe est l'animal ambigu par excellence, pour l’Asie il évoque l’adaptation, l’intelligence, l’ingéniosité alors que pour les occidentaux il symbolise la débauche, les vices et les perversions, libre à chacun d’interpréter pour lui-même suivant ses croyances la présence de cet animal, sommes-nous dans la caricature de l’humain ou dans la sagesse…en tout cas sa couleur chair indique bien qu’il est humanisé…ses bras semblent se fondre dans le boisage, ce qui lui donne une impression d'être prisonnier du cadre couleur peau.  Nos personnages intérieurs font-ils du mimétisme répétant encore les mêmes mécanismes de défense, de nos ancêtres ? L'Hermite nous a déjà montré le chemin du transgénérationnel, la Roue de Fortune nous mène à la transformation, à la transmutation plus nous nous rapprochons du centre de la rouelle.

 

Le chien jaune à trois oreilles ce qui me fait penser  aux qualités spirituelles en lien avec les sens physiques, cette troisième oreille, nous donne accès aux connexions avec l'Intelligence Cosmique, la couleur jaune atteste ce choix hypothétique. Le chien est dans un mouvement d'ascension, il semble plus tranquille que le singe.

 

Les costumes de ces animaux dessinent aussi une pièce de théâtre dans laquelle nous pouvons jouer éternellement le jeu de l'illusion, nous pouvons même nous leurrer en laissant notre ego spirituel simulé l'éveil donnant ainsi des leçons aux autres aspects de nous-même...tant que notre langage est porteur de devoirs, d'obligations c'est que nous sommes encore enclavés dans les conditionnements.

La roue est montée sur un socle de couleur chair reposant sur une base double suggérant une échelle à deux barreaux comme pour nous rappeler que notre monde est double. Cette échelle nous indique qu'il y a déjà une étape franchie, mais qu'une autre suit, les expériences multiples des incarnations nous donnent le sentiment de séparation nourrissant l'individualisation...ce qui engendre des réalités multiples suivant le point de vue par lequel nous regardons.  Dans notre monde il n'y a que des demies-vérités, la création divine a une seule Vérité.

 

Le moyeu de la roue réveille en moi, le mythe de Thésée. Il défia son Père Égée tua le Minotaure et sorti du labyrinthe grâce au fil d'Ariane. C’est aussi le lien entre deux personnages, alors qui tient la manivelle ici ? Qui l’actionne? Dans cette configuration c’est la Force…mais c’est l'histoire du mois prochain. Aujourd'hui nous sentons ou pas que nous avons franchi un ou plusieurs cycles, que l'énergie inexorablement nous pousse à nous renouveler, mais il y a le temps d'intégration des étapes dans le monde manifesté, ce qui nous offre le temps de nous questionner sur ce qui rythme notre vie, sur nos chutes, nos évolutions, sur notre positionnement pour être en équilibre…

 

Dans le cartouche de cet arcane dix est aussi 2 fois 5, la lettre u est remplacé par un V, qui me fait référence dans la Kabbale à MALKUTH représentant le monde physique et dont la symbolique corporelle correspond aux pieds. Pour garder l’équilibre nous devons être solidement ancrés au sol par nos deux pieds, le passage par le corps est inéluctable.

Et si la Roue de Fortune parlait...elle dirait:

Je suis la Main de Dieu qui se goûte à travers l’expérience de l’humanité.

Je suis la Roue qui éclaire la Voie des Cieux.

Je suis la Conscience Cosmique retrouvée via le Cœur aligné au centre de l’Humain.

Je suis l’Action Juste qui sert la Grande Vie par laquelle tu te reconnais en tant que Fils et Fille du Divin.

Je suis la Lumière qui éclaire l’Illusion sur la Plan Physique.

Je suis la Fréquence de l’Amour, la Neutralité qui ramène à l’Éternité.

Je suis la Roue Solaire et la Voix du Père Céleste.

Je suis l’Héritage Sacré du Divin, les empreintes porteuses de l’histoire de l’Humanité, de ses sagesses et de ses faiblesses, sans jugement aucun, je te t’accueille dans tes ombres, tes couleurs, dans ta lumière…

Je te bénie pour ce chemin parcouru, ces sauts quantiques…

Je suis les dix doigts des mains qui sont l’Action Divine manifestée sur le plan physique.

Je suis le chemin du Retour à l’Unité

Rendez-vous le mois prochain pour vivre la Force qui active la manivelle. Merci de votre attention, et si votre cœur souhaite partager ou commenter cet article j'en serai ravie. Étant en retraite dans les Hautes Alpes jusqu'à mi novembre sans connexion continue à internet, je ferais de mon pour répondre à vos commentaires ou à vos questionnements. Je vous demande d'être patient. En tant que facilitatrice je me dois d'être congruente et faire ce que je transmets. Donc je prends le temps de faire les mises à jours énergétiques afin d'être au plus près des Grands Frères pour retranscrire avec le plus de clarté leurs messages. 

 

Mireille, médium & tarologue intuitive

3 commentaires

Mes Sages Intérieurs

Enquête de Sagesse

Le mois d’août est un passage initiatique, évoquant la remise en question… . Le temps est venu de quitter le passé au niveau transpersonnel, et transgénérationnel, dans cette configuration l’Hermite regarde la Justice. Il a pris le temps de peser ce qui alourdit sa conscience, son chemin, ce qui le déséquilibre, et il abandonne tout cela sans regret.

 

L’Hermite sans perdre de vue la structure ancestrale (ADN), éclaire son passé de sa lanterne multicolore du point de vue céleste (bleu ciel), de l’Intelligence cosmique (jaune), de la croissance vitale (orange) et de l'instinctuel (le rouge). La position de sa main droite donne l’impression qu’il détient la clef pour transformer son passé en Or, l’ongle blanc du pouce accolé au symbole alchimique de l’or éveille cette possibilité. Son futur est une création édifiée par la Sagesse. Il avance à reculons conscient de ce qu’il l’a construit, de l’importance des ancêtres qui lui indiquent d’où il vient et vers quoi il tend s'il reste accrocher aux croyances familiales, sociétales.  

Ici la Justice 8 engendre l’Hermite 9, alors c’est la Perfection qui s’accomplit vers une nouvelle création de soi-même. C’est le temps de la délivrance, l’aube d’un nouveau jour dans lequel chacun se consacre à la naissance de l’Être de Lumière dans le monde manifesté. L’homme a évolué de la Terre au Ciel et s’autorise enfin à aller vers l’inconnu de lui-m’aime.

Ce passage se fera avec plus ou moins de douceur selon le niveau de conscience et selon le dévouement que chacun accorde à la crise existentielle qui est à l’origine de ce besoin de renouvellement.

 

Cet arcane restitue un grand nombre de secrets à travers la reconnaissance des symboles qu’il dépeint. Par exemple la lanterne représente le cheminement intérieur nécessaire de la quête métaphysique. La métaphysique est la partie de la philosophie qui traite des causes et principes premiers. Elle ouvre sur la connaissance par la raison de la nature des choses, ces choses existent indépendamment de l'expérience sensible que chacun peut s’en faire révélant ainsi la profondeur de cette lame de Tarot. C’est l’éclairage de Dieu qui développe la Connaissance de ce que nous sommes réellement.

L’Hermite s’appuie également sur le bâton du Pèlerin qui incarne l’axe du monde, l’énergie vitale, le centre de l’équilibre, la Kundalini. Ce symbole est très puissant, il tient une place primordiale pour de nombreux personnages tel que Moïse, Merlin, Yoda, Horus, il représente un troisième pied, un appui rappelant La Trinité.

 

La main gantée de bleu évoque la pureté du rituel, comme si les Grands Frères Célestes inspirés cette marche.

 

Sa cape est le signe de sa Royauté Spirituelle et Matérielle, auquel nous pouvons ajouter le pouvoir de l’Invisibilité, du héros Siegfried issue de la mythologie germanique…c’est aussi la cape du magicien qui symbolise la métamorphose…met à mort et ose. Elle montre le retrait le renoncement aux tentations et aux passions. Nous sommes fins prêts pour assumer dignement nos nouvelles fonctions.

L’auteur du Tarot orthographie l’Hermite avec un H, cette lettre est porteuse de la Sagesse de l’Esprit, c’est aussi une échelle qui élève vers le Ciel comme dans le rêve de Jacob, c’est le chiffre neuf qui nous montre l’action vers le haut. Le Pur Esprit est en perpétuelle vibration transformant par correspondance circulaire notre corps physique. Grâce à sa vibration il nous permet de saisir le premier principe de l’Univers : le Mentalisme qui dit que : "Tout est mental, tout est Esprit. "

 

Nous pouvons comme les bâtisseurs de cathédrales édifier une façade inspirant le dépassement.

 

Le H est au cœur du monogramme du Christ : I H S, abrégé de Jésus Hominum Salvator, "Jésus, Sauveur des Hommes".

 

Nous progressons sur l’échelle de la Sagesse, de la connaissance acquises par l’expérience du chemin dont les étapes seraient les rites de passage : le passage à la responsabilisation, du retour sur soi, de l’envie d’accomplir ce qui est resté en suspens dans un souci de réparer. Nous passons de la lutte à la Résilience dans l’acceptation profonde de la réalité factuelle induite par le vide d’intellect, qui lui nous conduit indubitablement vers le renouvellement. Nous sommes les détenteurs de ce pouvoir de transformation et suivant notre degré de conscience de transmutation mentale, chacun acquière alors le discernement par l’expérimentation. 

Les trésors de cet arcane résident dans le détail comme la forme de hanche féminine au niveau de la main droite qui révèle la reliance à Vénus et Mercure. Cette symbolique génère aussi la notion de prendre. Est-ce un effort pour moi de prendre ce qui me revient ? Les hanches traduisent notre assise ou notre maintien debout et la puissance de l’action directionnelle, mais aussi de notre ouverture à l’Énergie de Vie.

 

Les Croissants de Lune représentent le passage de l’obscurité de la nouvelle lune à la clarté de la pleine Lune, ici ils nous rapprochent du cycle de la nuit qui exprime l’absence de lumière précédant le lever du Soleil. Sa couleur orange, mélange de rouge et jaune indique que la Force de Vie inspire ces passages. Les changements d’états induits par la voie lunaire nous permettent d’atteindre la Véritable Lumière Intérieure. Ombre et lumière sont indissociables dans notre matérialité polarisée ce qui nous aident à réaliser l'importance de la Neutralité. Le positionnement de ces croissants montre les initiations par lesquelles nous nous révélons. Les genoux symbolisent le degré d’autorité individuel, ils marquent la puissance de l’action de ce que nous avons déjà accompli dans la vie…. notre capacité à nous incliner face à la réalité. Le genou renvoie à la période de l’enfance, c’est la Porte de l’Acceptation signifiant notre capacité de reddition, de lâcher prise. Les genoux nous montrent notre rapport face au pouvoir, au contrôle et à la maitrise des émotions. Pour devenir un surhomme nous devons apprendre à nous conformer aux lois cosmiques, à poser le genou à terre.

Derrière la nuque le croissant pose l’accent sur le portail galactique Estar, espace de communication des Grands Frères qui nous inspirent depuis l’Éther…du point de vue initiatique la nuque est le lieu de la 3e oreille. Sommes-nous capable de demander ? Sommes-nous dans la peur de ne pas être entendu ? Sommes-nous dans un sentiment d'impuissance lorsque nos demandes ne sont pas entendues ?…Avec quelle puissance je projette mon énergie masculine dans le féminin de l’autre. Notre colonne cervicale est l’avant-garde, la tour de contrôle qui donne l’alarme. Les dérèglements de la thyroïde peuvent être dus à des excès ou des baisses d’énergie dans le laryngé. Le leadership, le Soi s’exprime depuis cet espace:

 

"Je suis la Puissance qui jaillit de la Profondeur de l’Être, celui qui révèle les secrets de l’inconscient. Le chemin qui ramène au Royaume du Père goûtant à l’Unité, à l’Amour dans le temple qu’est le corps physique.

 

Je t’invite à connecter l’Intelligence Cosmique pour célébrer le lien d’Amour qui unie toute chose.

 

Je suis le Feu Divin qui te donne l’envie d’avoir envie, et brûle les pulsions.

 

Je te guide pour te libérer de la culpabilité, des frustrations que génèrent l' individualité.

 

Je suis la Récapitulation qui engendre la réparation des inaccomplis et qui conduit au renouvellement. 

 

Demande et tu recevras,

 

Ose quitter les Enseignements des Maîtres pour devenir le Sage, celui qui se reconnait.

Je suis la voix de ton Âme qui se révèle à travers les Silences de la musique des Sphères Supérieures.

Je suis "la croisée des chemins" qui t’offre l’opportunité de te renouveler. "

 

Aout est un mois d’introspection... . Nous vous remercions pour votre présence à ce message. Et je vous invite à le partager si vôtre cœur en ressent l’élan.

 

Mireille Housset tarologue intuitive et canal au service de la Grande Vie, je vous donne rendez-vous le mois prochain pour découvrir les tendances énergétiques de septembre qui sont représentées cette année par la "Roue de Fortune".

 

Bel été à vous

1 commentaires

Plus de Conscience en 2018

Je vous souhaite à tous une bonne année 2018, en numérologie nous sommes en année 2, pour connaître l’arcane du mois de janvier, nous avons juste à ajouter le chiffre du mois, 2+1=3. Nous entamons l’année par l’Impératrice, ce qui nous positionne dans la 1ère action du carré terre. Cette action est en cours de gestation, comme une éclosion, une explosion d’énergie. Le regard de l’Impératrice par la configuration picturale nous indique une vision portée vers l’avenir. Pour l’instant nous ne savons pas ce qu’elle regarde.  

 

L’arcane sans nom à clôturer l’année 2017, des transformations, des transmutations suivant notre degré de conscience, nous ont permis de mettre derrière nous certains aspects de la vieille humanité apportant un renouvellement. Lorsque nous libérons notre chakra racine de la souffrance de nos ancêtres en nous enrichissant de leurs histoires, nous sortons alors de cette vision newtonienne de séparation, il n’y a plus de victimes, plus de bourreaux, simplement des expériences avec des degrés différents d’appréciations. Et cela permet à notre divinité de s’incarner plus profondément sur terre. 

Lire la suite 0 commentaires

Le cheminement de l'Alchimiste

la voie de l'alchimie & de l'ascension

Lire la suite 0 commentaires

Le mois d'Avril , le mois des Révélations du Soi

La renaissance de l'énergie christique en chacun.

Lire la suite